Parcours thématique Lumbin

Autres loisirs, Sports pédestres, Parcours / sentier thématique à Lumbin

2.2 km
  • A travers ce parcours patrimoine, vous découvrirez, les lieux de mémoire du village ou les sites pittoresques en 11 étapes.

  • Etape 1 : Un paysage qui a changé
    Autrefois entre coteaux et plaine, la culture de la vigne prospérait.
    L'aménagement de la plaine alluviale commence en 1818 avec les premiers endiguements.

    Etape 2 : Le bassin-lavoir
    En 1883, une somme fut léguée à la commune par Madame Solary. "Pour établir un petit toit sur un des côtés de la grande fontaine destiné à abriter les femmes qui lavent la lessive".


    Etape 3 : La Mairie et l'arbre de liberté
    La construction du bâtiment de la Mairie...
    Etape 1 : Un paysage qui a changé
    Autrefois entre coteaux et plaine, la culture de la vigne prospérait.
    L'aménagement de la plaine alluviale commence en 1818 avec les premiers endiguements.

    Etape 2 : Le bassin-lavoir
    En 1883, une somme fut léguée à la commune par Madame Solary. "Pour établir un petit toit sur un des côtés de la grande fontaine destiné à abriter les femmes qui lavent la lessive".


    Etape 3 : La Mairie et l'arbre de liberté
    La construction du bâtiment de la Mairie est achevée en 1879.
    Dès 1972, le premier arbre de la liberté est planté à Lumbin, il fut abattu en 1960, parce qu'il menaçait la sécurité du lieu.

    Etape 4 : Le relais de poste - Henri Fabre
    Dans la commune, l'ancienne maison Chalmette, maintenant détruite, faisait office de relais, ainsi que d'hôtellerie.
    Henri Fabre est issu d'une famille de marins. Il partage sa vie entre Marseille où il est né et Lumbin.
    En 1906 il se consacre à la réalisation d'un hydravion. Après plusieurs tentatives, son premier hydravion, le "Canard", décolle de l'étang de Berre le 28 mars 1910.

    Etape 5 : La magnanerie de la rue Grand-Dufay
    Au cours du XVIIIe siècle, la sériciculture est apparue dans plusieurs communes du Grésivaudan. Témoin de cette époque révolue, une ancienne magnanerie est encore visible à droite en descendant la rue Grand-Dufay, au deuxième porche de ferme.

    Etape 6 : L'église de Lumbin
    L'existence de la première église de la paroisse Sainte-Marie-Madeleine est mentionnée aux archives de Crolles au XVe siècle.
    Une nouvelle église plus spacieuse est livrée au culte en 1842. Détruit par un incendie dans la nuit du 4 août 2009. Le clocher a été reconstruit en 2011.

    Etape 7 : Le banc de Pie VII - Le port de Lumbin
    Napoléon fait arrêter Pie VII en juillet 1809.
    Le pape traverse l'Italie passe le Mont-Cenis et s'arrête à Lumbin le 20 juillet 1809 pour y passer la nuit.
    Durant une promenade dans l'allée des Tilleuls le Souverain Pontife se serait assis sur ce banc de pierre.
    Comme semble l'indiquer sur le plan de 1787, le chemin menant au port était dans le prolongement de l'allée des Tilleuls.

    Etape 8 : Le tramway
    Les travaux pour un tramway électrique commencent en 1898.
    Un premier tronçon est ouvert entre Grenoble et Crolles en 1899.
    En 1900, la ligne est prolongée jusqu'à Chapareillan.
    Le tramway permet au Lumbinois d'écouler leurs marchandises sur les marchés de Grenoble et d'y faire leurs courses.


    Etape 9 : Les éboulements de la falaise
    Lumbin a été le théâtre de nombreux éboulements de la falaise.
    Des éboulements signalés en 1701, et au cours de l'hiver 1708-1709.
    Dans la soirée du 20 août 1948 des blocs parviennent près de la route.
    Le 02 janvier 2002, à 23h30 un bloc de 10 m3 s'arrête contre une maison, chemin des Grangettes.
    Engagée par la commune, la construction du merlon a mis l'ensemble du village a l'abri des risques émanant de la falaise.

    Etape 10 : Le Petit Lumbin
    Le hameau du Petit Lumbin est mentionné dès le XIVe siècle et possédait au XVe siècle une maison forte, aujourd'hui déclassée en gentilhommière, appartenant alors au noble A. de Berlion (C'est la famille Berlioz qu'il faut lire). La famille Berlion était une famille du Valentinois.

    Etape 11 :Le ruisseau du Carre, ses moulins, sa taillanderie
    En son temps Lumbin était doté de trois moulins.
    Le Petit Lumbin en possédait deux sur le ruisseau du Carre.
    Le Troisième était situé sur le ruisseau de Montfort.
    Ces moulins étaient équipés pour moudre les céréales, produire de l'huile de chanvre pour l'éclairage.
    L'ancienne taillanderie de Lumbin est située en bordure de la route départementale, près du pont sur le ruisseau du Carre.
    Elle cesse de fonctionner autour de 1930. Par la suite, l'atelier sera équipé de machines à bois fonctionnant à l'électricité.

    Il est recommandé de s'équiper de bonnes chaussures de marche.
  • Période en clair
    Toute l'année.

    Sous réserve de conditions météo favorables.
  • Langues parlées

    • Français
  • Documentation

Périodes d'ouverture

Sous réserve de conditions météo favorables