© Jean-Luc AUGIER
Patrimoine Naturel

Espaces Naturels Sensibles

Au coeur de la chaîne de Belledonne, les espaces naturels sont nombreux et à préserver absolument. On y trouve des espèces de faune et de flore rares, parfois même endémiques. Compte tenu de la valeur patrimoniale des lieux, certains espaces naturels sensibles ont même été intégrés dans le programme de protection et sont décrétés “zone natura 2000”.

Les espaces naturels sensibles en Belledonne sont de véritables espaces protégés qui abritent des espèces rares et se démarquent par la richesse de leur faune et de leur flore.

La tourbière de l'Arselle

Se formant sur des terrains acides, la tourbière de l’Arselle compte parmi les espaces naturelles sensibles de la chaîne de Belledonne. La zone de l’Arselle de part la qualité de son sol, de son intérêt botanique, de la qualité de ses paysages et de la richesse de sa faune est devenue une zone protégée et fait partie des espaces naturels de Belledonne. On y trouve notamment une espèce protégée de libellule : la cordulie arctique.

Le marais des Bruns

Sur les collines en bord du massif de Belledonne, le commune de Theys compte un espace naturel sensible avec le marais des Bruns. C’est un lieu magique où les orchidées ont trouvé un lieu propice à leur développement.

Les tourbières du col de Mouilles

La chaîne de Belledonne est connue pour ses nombreuses tourbières. certaines site deviennent de véritables espaces naturels sensibles comme c’est le cas des tourbières du col de mouilles. Sur les contreforts du massif de Belledonne, ces tourbières ont tantôt un paysage forestier, tantôt l’aspect d’une vaste clairière

Plusieurs autres espaces naturels sensibles sont à noter dans le pays d’Allevard. Parmi eux, plusieurs peuvent être cités : le marais des Sailles sur la commune de Saint-Pierre d’Allevard, la zone humide du Bout sur la commune de Pinsot et Le Praillet et le lac du Mt Mayen sur la commune de Pinsot.

Des engagements forts

Afin de préserver la qualité et la nature de ces espaces naturels, des actions sont mises en place pour favoriser le maintien d’une faune et d’une flore riches. En même temps qu’il faut les préserver, il convient d’en favoriser le développement et la propagation.