© actophoto/REGISBOUCHUactophoto
Venez

Nous rendre visite

Que vous soyez local ou que vous veniez de l’autre bout de la France, à quelques kilomètres ou au contraire plusieurs centaines. En voiture, en bus, en train ou en avion, par voie normale ou par autoroute, le massif de Belledonne n’a jamais été aussi proche de chez vous.

Le massif de Belledonne et la vallée du Grésivaudan sont très facilement accessibles grâce aux autoroutes qui rejoignent d’une part Grenoble depuis les destinations passant par Lyon, et d’autre part Chambéry.

Il convient donc de prendre les autoroutes A41 et A43 selon votre axe routier et de sortir aux sorties “Goncelin / le Touvet”, “Brignoud” ou encore “Pontcharra” avant de rejoindre votre destination finale par la nationale.

Idéalement situé entre Grenoble et Chambéry, Belledonne bénéficie d’une bonne desserte par le train. Avec les gares TGV Grenoble et de Chambéry à une quarantaine de kilomètres seulement, le massif de Belledonne n’est qu’à quelques heures de train seulement des grandes villes.

  • Paris – Grenoble (3h par TGV)
  • Lille – Grenoble (4h25)
  • Nantes- Grenoble (5h30)
  • Paris – Chambéry (3h51)
  • Lille – Chambéry ( 4h30)
  • Nantes -Chambéry (6h43)

Par la suite il suffira de prendre des bus grâce aux lignes régulières pour rejoindre votre destination dans le massif de Belledonne. À savoir également que des TER circulent entre Grenoble et Annecy et permettent des arrêts à Lancey, Goncelin, Pontcharra

Les aéroports les plus près du Massif de Belledonne sont les aéroports de :

  • Lyon Saint-Exupéry à environ 2 heures
  • Genève à environ 2 heures également

Des liaisons avec l’international et notamment certaines villes d’Angleterre et d’Ecosse sont possible depuis les aéroports de :

  • Grenoble Saint-Geoirs
  • Chambéry Savoie

L’hiver, il est possible de rejoindre les stations de Belledonne grâce au réseau de transport en commun. Des navettes partent régulièrement depuis Chambéry et Grenoble pour rejoindre les 7 Laux ou Allevard-les-Bains. Il convient de se rapprocher des compagnies Tougo et Transaltitude.

En ce qui concerne la vallée du Grésivaudan, sa desserte est assurée par les réseaux de bus du SMTC avec de nouvelles lignes qui vont être créées.